Un tauromelo pour la route [ Cauchemard Vivant ] ( Terminé )

 :: Cimetière des contes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Sam 5 Aoû - 23:21
Le duo est en marche vers le prochain village quand il tombe nez à nez avec un lugubre marais:
"Hira: C'est dangereux les marais?"
Puko s'assoit sur une grosse motte d'herbe:
"Puko: Fait voir ta sacoche."
La jeune femme lui donne. Le raton fronce les sourcils en regardant son contenue. En effet, il indique qu'il reste pour eux que trois jours maximum de vivres, et le village et à quatre jours...
Puko rend la sacoche et grimpe un arbre. Il observe les alentours:
"Hira: Alors? On fait quoi.
Puko: Le marais s'étend loin... Il va nous falloir le traverser si on veut arriver à temps."
Hira jette un regard angoissé vers le marécage. Puko redescend de l'arbre avec une certaine agilité pour un être de plus de 50 ans.
Les deux aventuriers reprenne leur route:
"Puko: Une fois bien enfoncer, il faudra qu'on trouve un endroit où s'installer pour la nuit. J'ai besoin de temps pour nous cacher avec les illusions.
Hira: J'irai chasser pendant ce temps. On sait pas, si ça peut nous faire le repas de ce soir.
Puko: Je n'aime pas qu'on se sépare d'ordinaire... Mais j’admets que tu as raison pour cette fois. Les vivres nous manquent."

Quelques heures de marche plus tard, le duo décide de s'installer entre quelques arbres, sur une terre à acceptable. Hira ramène un peut de bois pendant que Puko prépare l'emplacement d'un feu avec de grosses pierres. Une fois le tout bien agencé, Hira allume un feu avec un peu de poudre sortie d'une balle et deux un étrange objet qui provoque des étincelles lorsqu'on l'actionne. Puko quand à lui s'assoit confortablement en tailleur près de celui-ci et ferme les yeux. Désormais totalement absent, il ne prête même plus attention à l'environnement qui l'entoure. Hira reste un moment au coin du feu à observer son acolyte en pleine méditation. Elle sort ensuite une petite photo argentique qu'elle regarde non sans émotion. Dessus, une fillette portant ses traits et un homme de la cinquantaine. L'homme est assit sur une chaise avec l'enfant sur les genoux, ils sourient intensément. Enfin, Hira range la photo dans la poche intérieur de son veston puis se lève.

Une dizaine de minute plus tard, la jeune femme est posté derrière un cailloux entre quelques rares végétaux qui la masque un peu. Elle scrute les alentours avec attention. De longues minutes s'écoulent sans que rien ne se passe. Soudain, un gros réptile se montre. Avoisinant les un mètre cinquante, l'animal ferait un parfait repas.

l'animal

Hira le prend en joue, mais le reptile est vivace et bouge par à-coup. Hira se montre patiente. Elle tire, malheureusement une voix fait partir l'animal juste avant d'un:"Manqué!!! HAHAHAAHHAHAHAHHAHAHA". Sont rire glaireux ajoute une touche d'effroi à la situation. Sans demander son reste, Hira attrape sa sacoche et s’enfuie d'un pas souple.
"Voix étrange: Paf paf pouf pif paf, j'entends tes pas comme ceux d'un gibier qui décampe. Te voilà revêtu du rôle de tes victimes..."
Hira, apeurée, donne tout ce qu'elle a pour rejoindre au plus vite son coéquipier. Ce n'est qu'arrivée au camp qu'elle se rend compte que la présence a totalement disparût.

Puko est encore en pleine méditation. Hira jette un œil anxieux autour d'elle. Rien. La jeune femme fait un pas comme pour repartir chasser, puis décide finalement de rester au coin du feu et attend le retour de son ami.

Environ une heure plus tard, Puko ouvre enfin les yeux. Il baille longuement puis remarque Hira à l'affût du moindre bruit. Son regard est tourné vers l'endroit où la voix s'est manifestée. L'hybride se relève:
"Puko: Calme-toi un peu, tu vas réussir à me faire stresser à scruter les alentours comme ça.
Hira: J'ai entendu quelques chose en allant chasser.
Puko: Tu penses que cette créature t'as suivi jusqu'ici?
Hira: Je crois pas...
Puko: Affaire classée alors."
Puko s'étire un peu et sort sa couchette. Il s'installe confortablement. Hira fait de même mais ne semble pas décidée à dormir. Elle continue de regarder autour de temps en temps, comme un enfant qui vérifie dessous son lit plusieurs fois avant de s'endormir.

Puko est brusquement réveillé par une voix criarde:"Manger, manger, manger les intrus!"
L'hybride sursaute en saisissant son bâton à la volée. Il regarde tout au tour. Le feu éclaire guère les environs, et le raton a du mal à voir d'où vient la menace:
"Puko: Hira! Réveil-toi! Tu a été suivi!"
Une grande forme, d'au moins deux mètre se profil dans l'obscurité. La chose, élancée et hideuse, est recouverte de haillons. Hira se réveil avec difficulté et semble pétrifiée par la vision qui s'offre à elle:

le chose

"La chose: Vous avez mal choisit votre chemin voyageurs... Vous êtes ici sur le territoire d'Arasia. Ma grande salle à manger.
Puko: N'ai pas peur Hira. Les créatures dotée de paroles s'en servent souvent comme artifice pour gagner une guerre psychologique."
Hira attrape son fusil et fait claquer la culasse pour recharger l'arme. Quand elle prend en joue la créature, cette dernière disparaît dans un nuage brumeux. Un ricanement macabre résonne alors dans le marais:
"La chose: Méprise, illusion, vous êtes les souris, et je suis le tigre."
Puko agrippe fermement son bâton dont la gemme bleu commence à luire. Hira, les yeux larmoyants, est sur le point de céder à la panique. Elle tremble. Puko ne semble pas très rassuré non plus. Contrairement à son amie, il peut, même si ce n'est que faiblement, ressentir le réel danger que représente la créature:
"La chose: Par la droite, gauche, depuis le ciel, la terre peut-être?.."
La créature apparaît soudain juste à côté de Hira, et lui assène un violant coup de griffe qui ne manque pas de la blesser. La jeune femme tombe au sol. Puko en profite pour cacher un de ces doubles dans un arbre avant de projeter plusieurs grosse pierres sur la créature qui les reçoit avec nonchalance:
"La chose: C'est tout ce dont tu es capable petite chose?"
La créature s'avance sur Puko qui sautille en arrière pour esquiver les coups de griffes sans conviction de l'agresseur. Mais le monstre n'en démord pas, il disparaît à nouveaux dans un nuage de brume avant de réapparaitre juste derrière Puko pour lui infliger un nouvelle assaut. L'hybride échange alors instantanément sa place avec son double. La créature comprend alors, trop tard, qu'elle vient de tomber dans un piège enfantin. Aveuglé par son orgueil, elle n'a pas remarqué Hira qui s'est embusqué et qui tir une balle en plein torse de la créature, là où se trouve le cœur. La créature enrage:
"La chose: Misérable, grouilleux, insectes putrides, charognes! Vous n'allez pas vous en tirer à si bon compte. Vous finirez dans le ventre d'Arasia!"
La créature fouille les environs. Ainsi comme une partie de cache cache que notre duo emporte:
"La chose: Vous ne payez rien pour attendre. De toute façon, je vous retrouverais avant que vous ne sortiez de ce marais. Vous allez mourir ici voyageuuuurs..."
La créature s'évapore dans un nuage de brume.

Hira se laisse glisse contre un arbre avant d’ausculter sa blessure: une grosse entaille à l'épaule, une seconde plus petite à la mâchoire et une troisième plus conséquente au bras. Puko, sort de la sacoche de la femme quelques vieux vêtement qu'il déchire à l'aide du couteau de chasse de Hira. Il s'en sert comme bandage:
"Puko: Tu ne saigne pas beaucoup, cela devrait suffire le temps de rejoindre le village, mais nous devons venir à bout de cette chose. Il est évident qu'elle reviendra... Et pour le moment essai un peu de dormir, je te réveillerai quand ce sera mon tour. D'accord?"
Hira, sous le choc, s’essuie une larme qui vient de couler sur sa joue.

Les heures passent, Puko commence à piquer du nez quand il décide de réveiller Hira. La jeune femme semble mal en point. Elle touche ses blessures à grimaçant:
"Puko: Laisse-les tranquilles pour le moment, si tu touche, ça risque de s’aggraver.
Hira: D'accord...
Puko: C'est à ton tour de monter la garde, n’hésite surtout pas à me réveiller d'accord?
Hira: Oui oui."

Hira s'étire puis se lève, laissant sa place à l'hybride qui vient se coucher. Il se roule en boule autour de son bâton. La nuit passe sans que rien n'arrive. Hira le réveil. Pressés par le temps et la créature, les deux aventuriers partent sur le champ d'un pas vif.

La matinée passe, le duo décide de manger un bout, puis repart. La fatigue commence néanmoins à se faire sentir. Hira montre de gros signes de faiblesse: elle titube par moment, trébuche parfois, soupire souvent, semble essoufflée. Puko la regarde d'un air inquiet:
*Puko pense: Peut-être devrais-je servir d'appât le moment venu? Je dois pouvoir l'occuper le temps qu'elle s'échappe. Et m’esquiver ne sera pas si difficile. Mais si cette chose ne se laissera probablement pas avoir deux fois. Il nous faut un plan...*

Quand le soleil commence à se coucher, Puko fait s'arrêter Hira. La jeune femme semble fiévreuse. Il la fait s'assoir contre un arbre puis prépare une couche, caché entre quelques pierres, arbres et plantes. Enfin, Hira vient se coucher. Elle s'affale malgré le sol dur. Transpirante et définitivement fiévreuse, elle commence à s’inquiéter:
"Hira: Je suis malade Puko.
Puko: Je vois ça jeune fille. Mais ne t'en fais pas, ça va passer."
Sur ces paroles il regarde brièvement sous les bandages temporaires. Les blessures sont noircis, luisantes. Puko est inquiet. Il prépare une seconde couchette dans laquelle il place un clone caché par la couette. Il entreprend alors de regrouper des bout de bois du diamètre d'une lance. Il vient prendre le couteau de chasse de son amie malade pour tailler des points. A l'aide de lianes, il les regroupe en un filet mortel qu'il installe bien caché dans un arbre au-dessus de la couche. Une fois le piège fin prêt, il prend le fusil de son amie et s'assoit sur une branche, bien caché. Puko attend, une heure, puis deux, puis trois. La nuit est maintenant tombée depuis plus d'une heure et l'hybride commence à lutter contre le sommeil qui l'assaille. Cependant, il parvient à rester éveillé. Tout à coup, la chose arrive discrètement. Elle rampe sur le sol, sans un bruit, avec souplesse et rapidité. Elle s'arrête et se redresse. Puis elle s'approche de Hira endormi. Puko n'avait pas prévu cette éventualité pourtant évidente et décide d'improviser. La chose s'apprête à attaquer Hira. Puko pose le fusil et saute de l'arbre jusque sur la couche. Il fait également décamper son double:
"Puko: Osez simplement poser l'une de vos repoussantes griffes sur mon amie, et vous subirez un sort que vous n'arriveriez à imaginer malgré votre répugnante nature. Orchidoclaste coprolithe!
La chose: Charabia, inutile, misérable parasite tenace. Tu vas goûter à l'étendu de le colère d'Arasia."
En un instant, la chose disparaît pour réapparaitre sur Puko et lui infliger un puissant coup de pied qui le fait s'écraser contre un arbre. Pendant ce temps, le double de Puko est venu récupérer le fusil et s'est placé sous un nouvel angle. L'hybride, malgré le choc violent, n'en démord pas. Il hérissant ses poils, montrant les dents, et grogne de rage. Puko se sert alors de sa télékinésie pour faire tomber le filet sur la créature. La chose tente de s'esquiver, mais le piège lui tombe tout de même dessus. Puko échange alors sa place avec le double, bondit depuis un fourré sur la créature, positionne le canon a quelques centimètres du crâne de la chose qui se débat comme un diable avec le filet, et tir. Le recul lui fait perdre l'arme des mains, et tombé sur les fesses. Il se redresse pour voir l'état de la créature. Son crâne est brisé, et sa cervelle en bouillie. Puko se laisse tomber au sol pour récupérer. Hira se lève difficilement pour découvrir la scène avec surprise et incompréhension.

Deux jours plus tard, Puko et Hira son dans une auberge en train de manger un bon repas copieux quand Puko remarque un affiche qu'il ramène à la table grâce à sa télékinésie. La chose est griffonnée dessus, ou du moins, le dessin s'en rapproche. Il y a une prime avec un nom. Hira lit aussi l'affiche en regardant au-dessus de son ami:
"Puko: Voilà une belle somme.
Hira: Je pourrais m'acheter un luth avec ça.
Puko: Et même bien plus! Mais pourrais-tu me dire en quoi un luth te serait utile? Demande Puko avec étonnement.
Hira: Pour en jouer! Qu'est-ce que tu veux en faire autrement.
Puko: Tu n'as jamais touché d’instrument de ta vie...
Hira: Et alors, j'ai envie d'apprendre à en jouer, en plus c'est un bel instrument.
Puko: On devrait plutôt se prendre un âne, ou un tauromel, c'est plus adapter à notre train de vie. Hira semble déçue.
Hira: OK...
Puko: Il portera ton luth. Dit-il en souriant à la jeune femme."
Hira semble très heureuse.

Le lendemain, Puko et Hira se présente à l'adresse de la personne indiquée sur l'affiche. Hira toc puis se recule d'un pas pour mettre Puko en évidence. Le raton réajuste son haillon. Une homme ouvre la porte:
"L'homme: Bonjour, je peux quelque chose pour vous?"
Puko lui présente l'affiche:
"Puko: Vous n'aurez plus de problème avec cette chose. On s'en ai occupé.
L'homme: Vraiment?! Voilà qui est surprenant. Répond-t-il en dévisageant les deux vagabonds. Et comment vous y êtes-vous prit?
Puko: La manière importe peu, seul le résultat importe ici.
L'homme: Certe, mais je n'ai aucune preuve que la créature est bien morte.
Puko: Mon amie ici présente s'est fait blesser par la créature. N'est-ce pas une preuve suffisante?
L'homme: Entrez un moment, nous allons discuter de ça à l'intérieur."
L'homme fait assoir les deux aventuriers à une humble table et leur sert un peu de thé:
"L'homme: Voilà pour vous. Je suis désolé de me montrer si du à convaincre, mais voyez-vous, cela fait déjà deux fois que l'on me fait croire que cette chose est morte. Si vous me rapportez sa tête, je jure de vous grossir la prime."
Puko et Hira se regarde un instant, il semble d'accord:
"Puko: Très bien, mais j'aimerai que vous nous parliez un peu de cette créature, si d'aventure nous la croisions à nouveaux...
L'homme: Et bien, d'après un livre que l'on m'a prêter, c'est un bestiaire, il s'agit d'un Entomber: capable de disparaître puis de réapparaître plus loin, lorsqu'il se téléporte de cet façon, il doit attendre de récupérer pour le faire à nouveaux. Certain par contre peuvent le faire à souhait. Il est aussi dit que la créature applique une malédiction sur les créatures qu'elle blesse. Comme un venin, mais magique. Si la malédiction est puissante, le simple fait que la créature meurt parvient à la révoqué, je crois que c'est comme ça qu'on dit. Voilà à peu prêt ce que le livre disait dessus.
Puko: Merci des renseignements. Et voilà ma proposition, si on vous ramène la tête, vous nous donner la prime et normal avec le bestiaire, il pourrait nous être très utile à l'avenir.
L'homme: C'est d'accord."
Après avoir remercié l'homme pour le thé, et l'avoir salué, Puko et Hira parte chercher la tête de ce qui semble être un Entomber.

Il faudra trois jours au duo pour faire l'aller-retour avec la tête, un temps record. Après réception de la prime et du livre, Puko et Hira se rendent chez un maquignon local. Ses bêtes ne semblent évidemment pas être les meilleurs, mais elle restent des montures de choix comme le fait savoir le vieux moustachu qui s'en occupe:
"Vieux moustachu: Mes tauromelo ne sont pas des bêtes de compétition, mais de redoutables compagnons de voyages. Eux, ils ne vous lâcherons pas, croyez-moi."

Tauromelo

Puko et Hira débatte un moment de la mule qu'il désire. Hira en veut un qui pour elle, brille d'un violet sombre magnifique, alors que Puko préfère un couleur caramel qui lui semble plus costaud. Au final, il en choisiront un autre grise et brune nommé Maoham. Leur argent presque entièrement dépensé, les deux aventuriers vont aussi acheter un luth des plus banal dans un bazar.

Enfin, les deux aventuriers reprennent la route, fiers de l'épreuve qu'ils viennent de traverser, et content des récompenses qu'ils en ont tiré.

HRP

loot :
- Luth
-  Tauromelo ( mule )[/color]
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un dernier coup pour la route ?
» La goutte d'eau qui fait déborder le vase (pour qui veut)
» (n°16) Félin... pour l'autre [PV Shalimar] TERMINÉ
» De l'aide pour une pas douée? ^^' [Terminé]
» Bataille pour un Leader [Pv Rio][Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Cimetière des contes-
Sauter vers: