Parfois le véritable héros n'est pas celui qu'on croit

 :: Cimetière des contes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Dim 6 Aoû - 18:34
Voilà que nos deux aventuriers se retrouvent sur une nouvelle terre: l'Île des Chercheurs. Un endroit qui ravie nos deux curieux. Puko y trouve sont compte en matière de savoir et Hira apprend plus des technologies steampunks. Ainsi ils prennent quelques jours de repos afin de prier leur Déesse et d’accroitre leurs savoirs.

Rapidement, ces deux-là apprennent une inintéressante nouvelle: un riche homme venu d'en haut propose un contrat alléchant. Puko et Hira décide sans plus attendre d'aller voir ça de plus près, d'abord dans l'intension de jouer les détracteurs de Sol. Néanmoins, arrivé face à l'homme, ils décident de l'écouter:

-Je ne sais pas si vous ferez mieux que vos prédécesseurs mais j'en doute. J'ai une mission importante à vous confier. Il y a des gens, ici, dans ce monde, qui pensent que La Radieuse et La Mère De La Nuit doivent mettre fin à leur conflit. Et d'autres, comme moi, qui ont besoin qu'il continu. La première catégorie cherche actuellement à, je ne sais trop comment l'exprimer, purifier des êtres soit disant issus de la perversion de la mauvaise Déesse. Ces andouilles pourraient bien parvenir à des résultats et pacifier quelques créatures en construisant ainsi un pont entre Sol et la surface. Vous allez devoir réduire leurs recherches à néant, mais sans les tuer. L'un d'entre eux jouit d'une grande renommée et il serait gênant qu'il meurt. Détruisez les œufs, si nécessaire égorgez leurs fichues bestioles, et volez leurs documents pour me les rapporter.

Puko et Hira se rendent compte alors de la véritable nature du service demandé et change leur fusil d'épaule, ou presque, en acceptant le contrat de Jeghard Baudemir.

Comme à leur habitude, nos deux aventuriers commencent par se poser dans un coin tranquille pour élaborer un plan. Maoham s'allonge près d'eux et les observe avec attention. Le tauromelo se montre particulièrement curieux pour une mule, pas étonnant quand on sait que c'est le trait majeur du petit groupe. Puko démarre en pointant du doigt sur une carte préalablement achetée la position de la tanière:
"Puko: Voilà où ils se trouvent. Nous avons donc en premier lieux à faire à cinq gardes? Puis, ce sera au tour des chercheurs qui sont au nombre de cinq également. Ensuite, ce sera au tour des griffons si ils ne se sont toujours pas manifestés. Seulement après nous pourrons nous en prendre aux oeufs.
Hira: Et les documents Puko. Tu oublie les documents. IL faudra les prendre à la volée quand on arrivera dans les labos des chercheurs.
Puko: Il est vrai...
Hira: En plus, qu'est-ce qu'on va bien pouvoir faire face à tous ça. Ça fait trop pour nous.
Puko: Serte, mais jeune fille, sache que jusqu'ici, nous avons toujours réussit nos coup en usant de ruses. Faisons de même ici."
Puko prend un moment pour réfléchir, sous le regard impatient de Hira qui ne semble pas se donner cette peine:
"Puko: Bien, voilà ce que nous allons faire. D'abord, nous allons attirer les garde près de la falaise, et j'utiliserai mes illusions pour les faire chuter, avec un peu de chance ils tomberons dans le panneau.
Hira: Pour les chercheurs je ferais diversion, tu n'auras qu'à prendre les papier avec ta télékinésie.
Puko: Excellente idée Hira. Tu vois quand tu veux. Et pour finir tu te chargeras des griffons.
Hira: J'ai l'habitude de chasser, mais d'aussi gros gibier.
Puko: Et bien le temps est venu de passer à un niveau supérieur ma chère amie."

Les deux voyageurs se rapproche de la tanière et laisse Maoham à l'écart, une mule à guère sa place au combat. Puis ils grimpent jusqu'à la tanière. Bientôt, les gardes sont en vue. Puko et Hira se font alors plus discret. Puko invoque alors un double qu'il laisse derrière un rocher. Comme d'habitude, quand il s'en éloigne trop, il le fait se rapprocher de cachette en cachette, histoire de toujours avoir une porte de sortie. Nos deux aventuriers s'avancent vers les gardes pour mettre leur plan à exécution, mais cela part mal. Seul deux gardes son présent:
"Garde 1: Qu'est-ce que vous faites ici vous deux?
Puko: On se couvre d'humilité face à l’extrême laideur de ton visage disgracieux."
Hira ne semble pas trop comprendre l'insulte mais ricane quand même. Ce qui énerve évidemment les gardes qui prennent en chasse comme prévue les deux fuyard qui détalent en direction de la falaise. Puko s'arrête soudain et incante une illusion. Quand les hommes arrivent à son niveaux, Puko et Hira semblent avoir disparu. Les deux gardes se rapprochent du bord de la falaise sans remarquer qu'ils sont déjà à sa limite. L'illusion du raton est parfaite, mais elle lui puise beaucoup d'énergie. Cependant, les deux hommes ne tardes pas à trébucher et tombent. Hira regarde avec insistance l'hybride:
"Hira: Tes plans ne marche jamais comme tu le dis.
Puko: Ravale ta négativité et avise. Les trois autres gardes devraient finir par chercher leur défunt collègues. Ce sera une excellente diversion pour les passer."

Et c'est ainsi que le restant de la garde sort de la tanière à la recherche de ses confrères. Cependant, par sécurité, l'un d'entre eux reste à l'entrée. Bientôt, Puko et Hira saisissent l’opportunité de mettre le garde hors d'état de nuire avant de se précipiter à l'intérieur de la tanière. Arrivé à la porte du labo, Puko attend le bon moment pour faire léviter les documents jusqu'à lui. Pendant ce temps, Hira ouvre le bestiaire gagné lors de l'une de leur mésaventure --> Une monture pour la route <--. Elle trouve rapidement une page parlant des griffons et de leur points faibles. Hira trouve également un paragraphe qui parle de la meilleur manière d'appâter un griffon. Bien évidemment, le processus nécessité certaine denrée que les deux compagnons ne possède pas. Ils se contente alors de suivre un énorme couloir qu'il soupçonnent mener aux griffons. Une fois sur place, les deux aventuriers se cache derrière un gros rocher. La tanière fais une grande salle naturelle éclairée par des rayons qui traverses à peine le plafond. L'un des griffons monte la garde pendant que le second semble couver les œufs:
"Hira: J'ai une idée. Il faut que tu me fasse confiance. Quand celui qui couve les œufs se lèvera, tu devras en profiter pour les balancer en l'air et les casser par terre."
Puko aquièce. Il fait disparaître son double et se positionne en tailleur, bâton dans les mains. Hira se poste et prend en joue celui qui monte la garde. Elle lui tir dans l’œil gauche au moment même où se dernier les remarque. Celui-ci pousse un hurlement perçant témoignant de la douleur de la blessure, réveillant le second qui laisse voir les œufs. Puko fait alors léviter une partie des œufs, environ la moitié. Le processus semble difficile pour le petit hybride qui grimace. Il les envoie soudain s'écraser contre une paroi. Hira recharge. Mais Puko semble à court de jus. Hira analyse rapidement la situation alors que l'un des griffon charge dans leur direction. Soudain, elle pose son fusil et sort un explosif de sa sacoche. Il est bien trop léger pour blesser l'animal, mais si il y a moyen tout de même d'aveugler la créature si l'explosion est assez proche des yeux de la créature. Hira laisse le griffon s'approcher. Au dernier moment, elle jette l'explosif au visage de l'animal qui frappe dans le vide et s'écrase quelques mètres plus loin. Hira en profite pour briser deux œufs d'un tir. Il reste désormais qu'un dernier œuf et c'est Puko qui s'en charge dans un dernier effort.

Les voilà maintenant à court de ressources, sans bombes, et avec Puko à bout de force. Le raton vient à s'effondrer. Hira met glisse son fusil dans son dos et prend son ami dans ses bras. Assaillit de chaque côté, elle esquive de justesse un méchant coup de bec du borgne dont le claquement raisonne à travers la tanière. Puis elle remarque une ouverte plus loin, derrière le nid en chantier des deux griffons. Elle entreprend de s'enfuir quand l'autre griffon lui envoie un méchant coup de patte qui projette les deux aventurier contre le nid. Il ne suffit au griffons que d'un bond pour rejoindre les Puko et Hira. Elle ramasse à nouveau le raton et tente de s'enfuir en boitillant. Les griffons s'acharne à jouer avec Hira, comme un chat avec une souris. Mais bientôt, un meuglement reconnaissable et réconfortant vient perturber la scène et attirer l'attention de deux volatile en colère. Il s'agit bien sûr de Maoham qui semble avoir sentit les ennuis. Il rejoint Hira en esquivant par miracle les griffons encore imprécis à cause de leur récent aveuglement. Hira pose Puko sur le dos du tauromelo puis monte à son tour. C'est alors qu'une course poursuite mémorable s'engage à travers la tanière, Maoham faisant preuve d'une agilité surprenante. Les chercheurs, alarmés par le raffut tente de s'interposer en faisant s'écrouler la grotte ou en détruisant le sol. Mais rien n'y fait. Maoham semble fondre sur le terrain, et finalement ces destructions ne réussissent qu'à bloquer les griffons. Les gardes, de retours, représente l'ultime obstacle. Hira, cette fois, n'hésite pas un seul instant a tirer sur chacun des gardes. Bien que ses tirs soient maladroits, ils parviennent à blesser les hommes qui abandonnent. Encore une fois, nos héros s'en sont sortie plus par chance que par talent. Mais ils sont toujours là...

De retour en ville. Hira récupère la récompense auprès Jeghard Baudemir. Elle s'en sert pour remettre sur pied son ami, puis pour se faire soigner. Enfin, elle fera de même avec Maoham, dont l'état reflète son récent acte d'héroïsme incomparable.

C'est dans une chambre d'auberge un village plus loin que se termine cette aventure. Confortablement installés au font d'un lit, chacun profite d'une nuit de repos bien mérité, Maoham aussi d'ailleurs...
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» parfois il y a des moments étranges, genre celui ci ; RP QUENTIN
» La véritable histoire de Pâques + bonus
» Avez -vous honte parfois ?
» L'ironie du sort est parfois de très mauvais goût [PV Olive]
» Une dérision peut parfois devenir une passion. [Feu Follet]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Cimetière des contes-
Sauter vers: